Pages

18 janvier 2017

Lucky Losers

Lucky Losers
de Laurent Malot



* Quatrième de couverture :

Sean Kinsley, 17 ans, c'est moi. Il y a moins d'un an, je vivais encore à Londres, jusqu'à ce que ma mère surprenne mon père dans les bras d'un homme. C'est là que tout a basculé : déménagement en Bretagne, inscription dans un nouveau lycée, mais surtout coup de foudre pour la plus belle fille du monde ! C'aurait pu être le nirvana si des fils à papa n'avaient pas cherché à nous humilier, mes copains et moi. Et comme je ne réfléchis pas toujours aux conséquences, je leur ai lancé un défi. De quelle façon ce défi a pu embraser toute la ville, je me le demande encore ...

* Mon avis :

Premier livre de la rentrée littéraire d'hiver que j'ai lu et c'est un roman magnifique ! "De la lutte d'une classe à la lutte des classe" : cette phrase résume tout ce roman qui reprend l'histoire de Sean franco-anglais venu vivre en France suite à une crise familiale. Il se retrouve enrôlé dans un défi avec trois gars d'un lycée bourgeois puis dans des grèves mêlant trois entreprises locales. 

Sean Kinsley, 17 ans, on peut facilement retrouver une part de son adolescence dans la sienne. Il cherche une fille avec qui il voudrait être pour sa première fois, il a des problèmes avec d'autres élèves et même avec sa famille.

Mais ce qui est moins évident dans ce petit village breton, c'est le fait que toutes les personnes s'identifie à lui et le surnomme le Che ! Il les pousse avec sa qualité oratoire excellente à faire la grève et à se révolter contre ces nobles, ces bourgeois qui veulent les licencier.

Il n'a jamais voulu cela mais tout l'y pousse, ces camarades, sa famille en péril et Sarah, une jeune lycéenne, rêvant de devenir journaliste et créant un blog sur ce défi et sur la lutte de tous ces salariés. 

Quand nous commençons ce livre, il est très difficile de le lâcher car nous souhaitons savoir s'ils vont gagner le défis et si ces trois fils de bourges vont se faire écraser ! C'est un très beau livre et une très belle leçon de vie car il ne faut rien abandonner et même si c'est dur, il ne faut pas se démotiver ! 

L'écriture est divine, elle nous transporte dans l'histoire et nous n'avons pas envie d'en sortir.

* Le mot de la fin :

Un grand BRAVO ! Je l'ai découvert avec un grand plaisir et c'est un gros COUP DE CŒUR pour ce début d'année 2017.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire